A comme Architecture

By 14 septembre 2018Architecture
Restaurant Romando sushi - © Hyline

Afin d’écrire de nouvelles pages d’histoire, il faut connaitre son Histoire !

HYLINE, le spécialiste des menuiseries minimalistes en aluminium haut de gamme, investit sans relâche dans l’innovation. Nous avons eu la fierté d’être reconnus cette année par le prestigieux Reddot Design Award 2018.

Construire son avenir est rendu possible par la connaissance et le respect de ses racines. Aussi, nous poursuivrons nos recherches bibliographiques et publierons des articles retraçant les innovations architecturales et technologiques du XXe siècle, significatives de notre secteur d’activité.

Les cinq points de l’architecture moderne (1926)

La fenêtre coulissante minimaliste est liée à l’histoire même de l’architecture moderne. La vision et les concepts développés par les pères de cette nouvelle architecture ont été rendus possibles grâce aux évolutions des matériaux et des technologies.

Aussi « Les cinq points de l’architecture moderne », publiés en 1926 par Le Corbusier (Charles-Edouard Jeanneret 1887-1965) et Pierre Jeanneret (son cousin, architecte et designer 1896-1967), sont le résumé systématique de leurs idées architecturales, développées au cours des années précédentes.

La « nouvelle fenêtre » figure aux points 4 et 5

Le Corbusier, architecte

Le Corbusier en 1961 © AFP Photo / STF

Ces cinq points sont :

  1. Les pilotis : le rez-de-chaussée est transformé en un espace dégagé dédié aux circulations, les locaux obscurs et humides sont supprimés, le jardin passe sous le bâtiment.
  2. Le toit-terrasse : c’est le renoncement au toit respectant les traditions en pente. Le toit terrasse rendu ainsi accessible peut servir de solarium, de terrain de sport ou de piscine ou même de toit-jardin.
  3. Le plan libre : la suppression des murs et refends porteurs autorisée par les structures de type poteaux-dalles en acier ou en béton armé libère l’espace, dont le découpage est rendu indépendant de la structure.
  4. La fenêtre en bandeaux : elle aussi, rendue envisageable par les structures poteaux-dalles supprimant la contrainte des linteaux.
  5. La façade libre : poteaux en retrait des façades, plancher en porte-à-faux, la façade devient une peau mince de murs légers et de baies positionnées indépendamment de la structure.

L’apport essentiel de Le Corbusier consiste en une systématisation de théories que l’on retrouve aux USA auprès de l’Ecole de Chicago, mais aussi auprès des architectes de l’Art Nouveau en Europe. L’exposition maximale au soleil se retrouve quant à elle dans les principes du mouvement hygiéniste de la fin du XIXe siècle.

La Villa Savoye à Poissy (1928-1931) de Le Corbusier respecte les cinq points édictés ci-dessus.

Maison d'architecte : Le Corbusier

La Villa Savoye © Fondation Le Corbusier

HYLINE, creuset où collaborent architectes, ingénieurs, techniciens et compagnons, libère la créativité de l’architecte en lui donnant la possibilité de construire des volumes hors normes parfaitement intégrés à l’environnement, de jouer avec la lumière et l’ombre, d’apporter un maximum de confort visuel et de vie à ses clients.

Pour en savoir plus
https://www.hyline-bs.fr/

Leave a Reply